Les poissons de collection

ALIMENTATION POUR CARPE KOI

Bien nourrir ses carpes koi est incontestable l’étape clé qui permet de les conserver en bonne santé. L’environnement de votre bassin ainsi que les températures extérieurs jouent un rôle important dans la quantité de nourriture à donner mais aussi dans le choix de sa qualité. En effet selon les saisons, les carpes koi n’ont pas les mêmes besoins nutritionnels. Selon les saisons, le carpe koi est plus ou moins affamé.

En été, il se dépense beaucoup et mange plusieurs fois par jours. Si les températures et l’alimentation lui conviennent, il va rapidement se développer. En été, la carpe koi mange beaucoup. La nourriture fournit de l’énergie, et veille à la réparation des tissus et à la croissance. Le métabolisme de la carpe koi est très actif, et il emmagasine le plus de nourriture possible en prévision de l’hiver. L’adulte se prépare à la reproduction qui aura lieu l’année suivante. Selon les températures et l’oxygénation du bassin, le carpe koi assimile plus ou moins les protéines qu’il absorbe. Entre 18° et 20°, un régime alimentaire constitué de protéines à haute valeur énergétique est destiné à lui assurer une croissance correcte. A 15°, la carpe koi digère environ 87% des protéines contenues dans un repas, mais à 20-25°, ce taux passe à 89%. L’assimilation des protéines diminue rapidement lors d’une faible concentration d’oxygène. Quand la température de l’eau diminue en automne, l’appétit du koi a tendance à suivre la même diminution. Vous devez donc diminuer la quantité de nourriture et abandonner le régime hyperprotéiné.

En automne et au printemps, favorisez plutôt une alimentation à base de germes de blé afin de maintenir en éveil les fonctions vitales, car la croissance s’arrête à basse température. Ne suralimentez pas le koi. Vers 10°, il est normal que votre pensionnaire n’ait plus faim. Si le bassin n’est pas chauffé, il ne s’alimente pas du tout. En hiver il mange peu et sa croissance est ralentie. Dans les bassins chauffés et en fonction de la température, les koi s’alimentent toute l’année.

Découvrez notre gamme de nourriture pour carpes koi de haute qualité.

Besoin de conseils, n’hésitez pas à me contacter.

LA SANTE DES CARPES KOI

Elever des carpes koi est une passion dévorante. Comme toute passion, elle a ses contraintes. En effet, si vous possédez quelques poissons, et même si leurs conditions de captivité sont excellentes, leur nombre est un facteur de risque. Une gestion efficace du bassin passe par un contrôle systématique de l’eau et du système de filtration (tous les déchets organiques doivent être éliminés), un œil attentif au comportement des poissons, et une alimentation adaptée. Une maladie se propage aussi fréquemment à la suite d’un stress. Si une carpe koi est malade et meurt, il faut immédiatement en déterminer la cause et prendre les mesures qui s’imposent. Dès que vous suspectez un problème de santé chez vos carpes koi, vérifiez d’abord les paramètres de qualité de l’eau. Si elle n’est pas en cause, vous pouvez alors envisager d’autres options. L’aération joue également un rôle essentiel. L’augmentation de l’aération a deux conséquences ( méfiez-vous d’une sursaturation de l’eau en gaz, souvent responsable d’embolie). Les carpes koi trouvent d’avantage d’oxygène dans l’eau et son dès lors moins stressés. Deuxièmement, en circulant dans l’eau, l’air se charge des polluants volatils ( ammoniac ionisé, par exemple), relâchés dans l’air sous forme de bulles qui éclatent à la surface du bassin. Si plusieurs de vos carpes koi semblent malades, essayez d’abord de déterminer un point commun à ces poissons. Si, par exemple, un grand nombre de carpes koi de dimensions différentes sont malades, la qualité de l’eau est sans doute en cause. Son taux d’ammoniac et de nitrites est certainement trop élevé ou son taux d’oxygène dissous trop bas. Mais si quelques koi d’abord puis de plus en plus, sont affectés, cela peut-être le signe d’une infection due à des parasites ou un virus.

Les amateurs de carpes koi doivent veiller à ce que la qualité de l’eau du bassin soit la meilleure possible, car elle est souvent responsable des maladies et des morts. Des poissons qui évoluent dans une eau de mauvaise qualité pendant quelques jours, même si vous la remplacez partiellement, sont sujets au stress et à toutes sortes de maladies infectieuses, et ils ne guérissent pas. L’oxygène est vital pour les poissons. Parmi les nombreux facteurs affectant la solubilité de l’oxygène dans l’eau, le facteur de la température est le plus important. Dans l’eau froide, où l’oxygénation est correcte, les koi, peu actifs, n’ont qu’un besoin limité en oxygène, mais, dans l’eau se réchauffe, principalement en été, les risques dus à un manque sont plus élevés. Il faut savoir qu’un koi sain en âge de se reproduire à besoin 6mg d’oxygène dissous par litre d’eau. Même si les koi tolèrent un taux avoisinant les 3mg par litre pendant une courte période, ce faible taux est responsable d’un grand stress.